Exemple d’intervention d’une psyEN auprès d’enfants de personnels soignants

L’AFPEN a interviewé Annie Vigneron qui va mettre en place un atelier philosophique pour les enfants de personnels soignants

L’AFPEN : Vous allez proposer un atelier philosophique auprès des enfants se rendant dans les écoles pendant cette période. Comment vous est venue cette idée ?

Annie Vigneron : J’ai déjà eu l’occasion d’intervenir dans des classes sous forme d’ateliers philosophiques suite à des situations de crise. Cela permettait aux enfants de mettre en mots ressentis et émotions, de les partager et de coopérer.
Dans la situation anxiogène que nous vivons, l’atelier philosophique permet de proposer aux enfants qui se rendent à l’école un espace de parole. Ils pourront poser toutes les questions qui les traversent, exprimer leurs inquiétudes, échanger de manière constructive.

L’AFPEN : Comment pensez-vous la mettre en place ?

Annie Vigneron : Je proposerai d’abord aux enfants un moment de retour sur soi en les amenant à porter leur attention sur leur respiration en laissant passer les pensées.
Puis j’inviterai chacun à exprimer ce qu’il vit, ressent dans le moment présent. Je leur demanderai d’évoquer les émotions qui les traversent en parlant à tour de rôle, en écoutant celui qui a la parole sans intervenir et sans porter de jugement.
Mes interventions auront pour objectif d’accompagner l’élaboration de leur pensée sans interpréter. Éventuellement, je leur donnerai des informations s’ils en demandent.
Pour terminer, je proposerai à chacun de mimer une émotion qui le traverse.

L’AFPEN : En tant que psychologue, quels sont vos objectifs ?

Annie Vigneron : L’une de nos missions est d’apporter un soutien aux élèves, aux familles et aux équipes en situation de crise. Nous vivons une situation de crise majeure perturbante pour chacun et tout particulièrement pour ces enfants dont les parents travaillent dans des services de soins. L’accompagnement que nous pouvons proposer alors peut leur permettre de se sentir écoutés et de mieux vivre la situation. En partageant leurs ressentis et leurs réflexions avec d’autres, ils peuvent aussi expérimenter qu’ils ne sont pas seuls face aux inquiétudes qui les traversent. A plusieurs, on dépasse mieux les difficultés.

Bibliographie :

LENOIR Frédéric : ( 2016) : philosopher et méditer avec les enfants, Paris, Albin Michel

SNEL Eline (2012) : Calme et attentif comme une grenouille, Paris, les Arènes

GREENLAND Susan Kaiser (2014) : Un cœur tranquille et sage, Paris, les Arènes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.