Wednesday 12 August 2020

COVID-19 Ressources et Conseils

Concours Psy-EN , statut et missions

FORUM DE DISCUSSIONS

Déontologie

Congrès, colloques, formations

Vie associative

Vie internationale

Publications

Contributions des partenaires

Textes Officiels

Liens

EXPRESSION LIBRE

Agenda

La boîte à sigles

Archives

Annonces, Parutions

Offres d’emploi

Vous êtes ici : Publications > Fiches de Lecture >

PERTHUIS, F-X (2019). Blessures. Paris, l’Harmattan.

mardi 1er janvier 2019

Le comité de lecture de la revue Psychologie & Éducation a lu pour vous.

Dans cette rubrique, vous pouvez prendre connaissance des fiches de lecture rédigées par les membres du comité, à partir d’ouvrages envoyés à l’AFPEN par des éditeurs en sciences humaines.
Ces fiches sont publiées à la fin de chaque numéro de la revue Psychologie & Éducation.



PERTHUIS, F-X (2019). Blessures. Paris, l’Harmattan.

François-Xavier Perthuis, kinésithérapeute de formation, témoigne dans ce livre de sa douloureuse expérience. À 2 ans, il perd sa petite sœur âgée de quelques semaines, puis à 5 ans son petit frère âgé de deux jours. Il n’a aucun souvenir conscient de ces deux décès mais a l’impression d’en avoir l’empreinte dans ses mains et dans son cœur. Il a grandi auprès de parents aimants mais dévastés par le chagrin causé par la mort de deux de leurs bébés. Le silence a recouvert leur douleur. François-Xavier n’a jamais osé vraiment les questionner pour ne pas les peiner davantage. Alors, il s’est raconté des histoires pour combler le vide. Il s’est attaché à sa petite sœur dont il effleurait de ses lèvres la photo présente sur la table de chevet de sa maman.

Christine l’a accompagné tout au long de sa vie, un peu comme une amie imaginaire.
L’auteur s’est interrogé, a cherché des réponses au travers d’une formation universitaire consacrée au deuil. Il a dédié sa carrière professionnelle à prendre soin de ses patients dans un geste de réparation. Son destin a été parcouru par un long deuil impossible. Il trouvera la paix tardivement grâce à une confrontation matérielle avec la dépouille de ses chers disparus. Ses études, sa foi, ses rencontres ont permis sa résilience et ont entretenu son énergie vitale. Il accepte finalement l’existence de quelques zones d’ombre.

Un récit émouvant et vivifiant.

Catherine ALLALI