Mercredi 14 novembre 2018

Statut Psy-EN/Concours Psy-EN

FORUM DE DISCUSSIONS

Déontologie

Congrès, colloques, formations

Vie associative

Vie internationale

Publications

Contributions des partenaires

Textes Officiels

Liens

EXPRESSION LIBRE

Agenda

La boîte à sigles

Archives

Annonces, Parutions

Les 6èmes Rencontres Poitevines de Psychologie Scolaire

jeudi 27 avril 2006

Du 21 au 23 Juin 2006 à Poitiers



les conférences sont en ligne.http://uptv.univ-poitiers.fr/web/canal/61/theme/28/manif/118/index.html

Toutes les informations nécessaires en cliquant ici.

POITIERS 2006
L’ADPS-86 fête ses 20 ans.
Les Rencontres Poitevines de Psychologie Scolaire ont 10 ans.

Pour leur 6ème édition, les Rencontres Poitevines de Psychologie Scolaire ont battu tous les records en accueillant plus de 400 participants sur le campus universitaire de Poitiers en juin dernier.
Depuis la création des Rencontres en 1996, les psychologues scolaires de la Vienne travail-lent en collaboration avec l’Université de Poitiers et plus particulièrement avec le LACO (Laboratoire Langage et Cognition) rebaptisé depuis : LMDC (Laboratoire Langage, Mémoire et Développement Cognitif).
Traditionnellement, les Rencontres conjuguent psychologie clinique et psychologie cognitive. Cette année, les congressistes ont assisté à des communications de qualité sur les 2 thèmes suivant :

  • « Ces enfants intelligents qui n’apprennent pas » Les troubles des apprentissages constituent une préoccupation majeure des professionnels de l’éducation. La tendance à l’approche médicale de ces difficultés interroge les psychologues scolai-res quant à leur rôle dans le repérage et la prise en charge de ces enfants intelligents en mal d’apprendre. Au cours de son discours inaugural, M. Jean-Louis BAGLAN, Inspecteur d’Académie de la Vienne, a tenu à conforter les psychologues scolaires et à dire toute la place qu’ils doivent occuper, aux côtés des médecins, dans le diagnostic des « dys » en tous genres. Pendant ces 3 journées, nombre d’universitaires sont venus faire part de l’état de leurs re-cherches très pointues dans les domaines de la dyslexie, dysorthographie, dysphasie et dyscalculie.
  • « Parler la mort à l’école » Décès d’un membre de la communauté scolaire, disparition d’un proche, enfant ou adulte : tout établissement est, un jour ou l’autre, confronté à la mort. Dans ces moments de désarroi, le psy-chologue scolaire est souvent sollicité comme personne ressource pour faciliter la parole et permettre d’aborder l’épreuve du deuil. La conférence inaugurale sur ce thème a été assurée par deux conférenciers de talent qui tra-vaillent tous deux au sein de la « Société de Thanatologie » : Marie-Frédérique BACQUÉ, professeur à l’Université de Strasbourg et Michel HANUS dont on ne compte plus les publications sur le thème du deuil et de la mort. A noter, au cours de ces Rencontres, la conférence très remarquée et brillante de François LESPINASSE, psychologue à Bordeaux, sur le thème « Situations de crises ».


Comme toujours, les psychologues de la Vienne ont tenu à soigner l’accueil des participants et à favoriser les échanges en proposant en particulier une restauration sur place, toujours appréciée.
Cette année, la convivialité a été encore un peu plus marquée puisque tout le monde était in-vité au cocktail donné pour fêter les 20 ans de l’association. Ce fut l’occasion, pour la présidente fon-datrice, Marie-Françoise GARGOT, de rappeler comment sont nées les Rencontres Poitevines. A l’époque, l’AFPS cherchait un lieu pour organiser son congrès qui devait célébrer les 50 ans de la psychologie scolaire. Le département de la Vienne, avec sa petite vingtaine de psychologues seule-ment mais fort de ses dix ans d’expérience de vie associative avait posé sa candidature... qui avait semblé intéresser les instances nationales dans un premier temps. Mais celles-ci avaient eu peur que Poitiers n’ait pas les épaules assez solides pour assurer l’organisation d’un tel événement et, au final, c’est Grenoble qui avait été préféré. Piqués au vif, les psychologues de la Vienne avaient décidé de montrer de quoi ils étaient capables en organisant seuls, dans la foulée, un événement de même im-portance que le congrès national. C’est ainsi qu’eurent lieu, en 1996, pendant 3 jours, sur le campus de Poitiers, dans des conditions matérielles un peu difficiles car les bâtiments actuels de la fac de psycho n’étaient pas encore construits, des Rencontres de Psychologie Scolaire qui connurent immé-diatement le succès. Ces Rencontres, lancées comme un défi, n’avaient pas vocation à être renouve-lées... sauf qu’elles avaient été baptisées « Premières Rencontres ». Orgueilleux, les poitevins s’étaient donc senti obligés d’organiser, deux ans plus tard, les « Deuxièmes Rencontres ». Un évé-nement biennal d’ampleur nationale était né. Beaucoup des organisateurs des Premières Rencontres sont aujourd’hui à la retraite mais les nouveaux venus dans la profession ont su prendre la relève et les encouragements qui leurs sont prodigués par leurs collègues venus des quatre coins de France au cours de ces trois journées folles et intenses, vont sans aucun doute leur donner l’énergie nécessaire pour organiser en 2008 la 7ème édition des RPPS.


Nota : les résumés des conférences des 6èmes RPPS sont disponibles sur le site de l’Inspection Académique de la Vienne : www.ac-poitiers.fr et la plupart des conférences plénières ont été enregistrées en vidéo et pourront bientôt être vues sur le site de l’université de Poitiers : http://uptv.univ-poitiers.fr

Août 2006

Daniel MILLET
Secrétaire ADPS-86