Friday 29 May 2020

COVID-19 Ressources et Conseils

Concours Psy-EN , statut et missions

FORUM DE DISCUSSIONS

Déontologie

Congrès, colloques, formations

Vie associative

Vie internationale

Publications

Contributions des partenaires

Textes Officiels

Liens

EXPRESSION LIBRE

Agenda

La boîte à sigles

Archives

Annonces, Parutions

Offres d’emploi

Vous êtes ici : Menu-haut > Le psychologue de l’E.N. >

Le psychologue de l’Education nationale

fiche métier

samedi 24 janvier 2015


Le psychologue de l’éducation nationale est un interlocuteur pour les élèves, les enseignants et les familles.

- Il intervient à la demande des enseignants

Il aide les enseignants des écoles maternelles et élémentaires dans l’analyse et la compréhension des difficultés de leurs élèves.
Les parents sont systématiquement mobilisés autour du projet d’aide de leur enfant. Avec leur accord, le psychologue peut réaliser des entretiens et si besoin un examen psychologique approfondi de la situation, suivre son évolution.

- Il peut être sollicité par les parents

Les parents qui le souhaitent peuvent contacter directement le psychologue de l’école où est scolarisé leur enfant.

- Il écoute et accompagne

Dans le cadre d’entretiens ou de suivis psychologiques, il aide chacun à mettre en lien et en sens ce qui est vécu dans la difficulté. Il participe avec les professionnels de l’école à l’élaboration des aides et assure les contacts avec les partenaires extérieurs. Il est un médiateur entre les enseignants et les familles pour accompagner les différentes étapes du projet individuel et scolaire de l’enfant.

- Il travaille en équipe

Le psychologue est associé au fonctionnement des écoles dans lesquelles il intervient. Il contribue avec les enseignants et les autres professionnels à la réflexion et à l’organisation du cadre de l’accompagnement des élèves.
Il apporte ses compétences à la scolarisation des élèves en situation de handicap en partenariat avec l’ensemble des personnes concernées. Il participe aux réunions de synthèse et aux dispositifs institutionnels : équipes éducatives, équipes de suivi de scolarisation des élèves en situation de handicap...
Il peut réaliser un examen psychologique en vue d’un projet personnalisé de scolarisation ou d’une orientation.
Il apporte sa contribution à l’ensemble de la communauté scolaire lors de situations de crise.

Dans son travail, il respecte la déontologie des psychologues. Il garantit la confidentialité des échanges.









forum

  • Le psychologue de l’Education nationale  
    | par sden |  20 décembre 2019

     

    Bonjour,

    Comment cela se passe pour un psy éducation nationale qui souhaite être détaché en cmpp ? Quelle est la procédure et la marche à suivre ?

    Je vous remercie pour vos réponses et les informations que vous nous fournissez grâce à ce site.

    • Le psychologue de l’Education nationale  
      20 décembre 2019

      Bonjour

      Les postes EN en CMPP sont très rares mais certains existent encore. Ils paraissent au mouvement et relèvent de la procédure normale du mouvement.

      Dans le cas où il s’agit d’une psychologue EN souhaitant postuler sur un poste de psychologue dans un établissement de type associatif ou médico-social mais non sur un poste EN au sein du CMPP, il faut se renseigner auprès de la structure gestionnaire du CMPP en question. Dans le cas où vous êtes choisie parmi d’autres candidats, vous pouvez vous mettre en disponibilité de l’EN ou travailler à temps partiel pour assumer deux types de postes éventuellement.
      La première démarche est donc de vérifier auprès de la structure visée de quel type de poste il s’agit.
      Cordialement,

      Patricia Garouste
      Psychologue de l’Education Nationale


  • Le psychologue de l’Education nationale  
    | par CAULUS |  19 novembre 2019

     

    Bonjour,

    L’IEN de ma circonscription m’affirme que je ne dois pas répondre à une demande à l’initiative des parents. Pour lui, le RASED intervient uniquement à la demande des équipes pédagogiques.

    D’autre part, il me précise que l’examen des demandes se fait sous sa seule autorité et responsabilité. Ainsi, il souhaite que je l’informe de chaque demande et a dernièrement refusé que j’intervienne auprès d’une enfant, estimant que cela relevait du maître E.

    Quelles références officielles puis-je lui donner afin d’argumenter sur le fait que l’analyse de demandes relève de la compétence de la psychologue et que les parents peuvent me solliciter pour une problématique scolaire ?

    En vous remerciant pour ces précisions.

    • Le psychologue de l’Education nationale  
      26 novembre 2019

      Bonjour
      On peut trouver des réponses dans les textes : celui des missions et celui du référentiel de compétences des psychologues

      2 - Missions spécifiques aux psychologues de l’éducation nationale de la spécialité ë éducation, développement et apprentissages  »

      Sous l’autorité du recteur d’académie ou de l’inspecteur d’académie-directeur académique des services de l’éducation nationale agissant par délégation du recteur, et sous la responsabilité de l’inspecteur de l’éducation nationale, les PsyEN de la spécialité apportent au sein des réseaux d’aides spécialisées aux élèves en difficulté (Rased) leur aide à l’analyse des situations particulières, en liaison étroite avec les familles et les enseignants.
      Ils appuient leurs investigations par l’utilisation d’outils et de méthodes spécifiques et adaptés à la situation de chaque élève, tels qu’entretiens, observations, bilans, etc.
      Ils conduisent des actions de prévention des difficultés d’apprentissage et des risques de désinvestissement scolaire et contribuent à l’élaboration, la mise en Å“uvre et le suivi des plans d’accompagnement personnalisés et des projets personnalisés de scolarisation.
      La spécificité de leurs activités se définit de la façon suivante :
      • favoriser l’adaptation scolaire par des actions de prévention et de suivi psychologique, individuelles ou collectives ;
      • faciliter les transitions famille-école, l’entrée à l’école maternelle, à l’école élémentaire et au collège ;
      • sensibiliser les élèves, les familles et les enseignants aux différents parcours de scolarisation possibles ;
      • contribuer à l’éducation à la citoyenneté et à la qualité du ë vivre-ensemble  » à l’école ;
      • participer en tant que de besoin à la vie des écoles ainsi qu’aux projets qu’elle organise ;
      • participer à l’élaboration du projet d’école et contribuer à la mise en place d’actions de prévention ;
      • apporter une aide à la décision de l’inspecteur de l’éducation nationale de la circonscription du 1er degré et, en tant que de besoin, à celle de l’inspecteur de l’éducation nationale pour l’adaptation scolaire et la scolarisation des élèves handicapés ;
      • contribuer, en tant que membres du Rased, à l’élaboration de projets d’aides spécialisées pour les élèves ;
      • contribuer à l’information et à la formation initiale et continue des enseignants sur le développement psychologique des élèves et les facteurs environnementaux qui le favorisent.

      https://www.education.gouv.fr/pid285/bulletin_officiel.html?cid_bo=115951

      3 - Compétences spécifiques à l’exercice des activités de la spécialité ë éducation, développement et apprentissages  »

      3.1 - Évaluer la situation et le type d’aide et de réponses à mettre en place lors d’une sollicitation directe de familles, d’enseignants ou d’enfants :
      • en réalisant des entretiens exploratoires visant une analyse de la demande auprès des enfants et de leur famille ;
      • en se concertant sur les initiatives nécessaires avec les équipes enseignantes concernées ;
      • en favorisant la mobilisation de tous les acteurs concernés notamment dans le cadre des réunions d’équipes éducatives pour établir un projet d’aide ;
      • en accompagnant les élèves, leur famille et les équipes enseignantes dans la conception de réponses adaptées ;
      • en participant en tant que de besoin à leur mise en Å“uvre.
      3.3 - Concevoir et conduire des actions de prévention et de remédiation individuelles ou collectives au titre de leurs interventions dans les réseaux d’aides spécialisées aux élèves en difficulté (Rased) :
      • en analysant les situations d’enfants pour lesquels les enseignants sollicitent une collaboration du Rased ;
      • en participant avec les enseignants concernés et les enseignants spécialisés à la construction de réponses adaptées dans la classe, le cycle ou dans l’école ;
      • en participant en tant que de besoin, avec les enseignants spécialisés, à l’élaboration des projets d’aides spécialisées ;
      • en inscrivant leur action dans les orientations générales définies en circonscription.

      https://www.education.gouv.fr/pid285/bulletin_officiel.html?cid_bo=115971

      http://www.codededeontologiedespsychologues.fr/IMG/pdf/Codededeontologiedespsychologues-fr-2.pdf

      Il faut donc entendre par ces textes que porter le titre de psychologue et pratiquer notre métier au sein de notre institution dans le respect du code de déontologie de notre profession nous autorise (voire nous enjoint) à :
      - être l’interlocuteur des familles
      - dans la perspective d’un appui à une problématique qui nécessite une analyse
      - avec des outils et des moyens qui sont au choix du psychologue

      Par ailleurs, se pose la question encore plus aiguë de la protection des données personnelles sous le contrôle de la CNIL. Une saisine de cette instance a statué en 2005 que si l’IEN évalue l’action du RASED, il partage avec les autres acteurs ë des indicateurs  » qui sont pris en compte pour la détermination des priorités et pour l’évaluation globale du dispositif…et ë … de ce fait, seule la communication de données agrégées non nominatives paraît de nature à lui permettre de remplir ses missions d’évaluation…  »

      Si le travail des RASED et des pôles ressources de circonscription s’élabore sous la responsabilité et le pilotage des IEN, il n’est aucunement permis qu’il s’effectue d’une façon qui mettent en péril la confidentialité de certaines informations.

      L’AFPEN met en évidence la nécessité d’un travail pluridisciplinaire indispensable autour des situations complexes et qui posent problème aux équipes d’école.

      Elle défend aussi la psychologie à l’école comme un service public qui est quelques fois la seule possibilité qu’ont les familles de solliciter l’aide d’un professionnel pour les aider à analyser une problématique éducative impactant le fonctionnement de l’enfant dans la globalité de son développement.

      Cependant, nous vous conseillons d’être prudente dans la relation avec votre supérieur hiérarchique et de vous appuyer sur la réponse associative, les textes officiels et le code de déontologie pour soutenir votre posture.

      La loyauté des psychologues de l’EN à leur institution s’évalue à travers leur bilan d’activité. Nous vous conseillons de rendre votre activité lisible à votre IEN afin qu’il ne soit pas suspicieux de l’utilité que vous faites de votre temps de travail au service de l’institution et de leurs usagers.

      Vous pouvez aussi associer les collègues de votre secteur à votre réflexion.

      Bien cordialement,
      Florence, Patricia, Nathalie, Daniel
      psychologues, membres du conseil d’administration de l’AFPEN