Mardi 16 octobre 2018

Statut Psy-EN/Concours Psy-EN

FORUM DE DISCUSSIONS

Déontologie

Congrès, colloques, formations

Vie associative

Vie internationale

Publications

Contributions des partenaires

Textes Officiels

Liens

EXPRESSION LIBRE

Agenda

La boîte à sigles

Archives

Annonces, Parutions

Edito Echanges N° 62

lundi 24 avril 2006


Le mot du Président

Echanges n° 62 : Mars 2003

Etre ou ne pas être ...

Depuis septembre, I’AFPS n’a toujours pas été reçue au Ministère de l’Education Nationale.

Toutes nos demandes sont restées lettre morte un peu comme si nous n’existions pas, j’allais écrire déjà plus... Au moment où sans aucune concertation, nos collègues Conseillers d’Orientation Psychologues du second degré se sont vus remerciés par l’Etat et confiés aux régions, nous avons raisonnablement le droit d’être inquiets.

Les menaces sur la place de la psychologie dans le sys­tème éducatif n’ont jamais été aussi proches. Et après tout, puisque les difficultés scolaires sont décrites dans les textes ministériels comme la conséquence d’un han­dicap, les personnels de la santé scolaire (mêmes décen­tralisés) pourront bien faire l’affaire pour ce repérage.Face à cette conception de l’échec scolaire, nous avons le devoir d’informer les fédérations de parents d’élèves sur les conséquences de cette dérive, pour ce qu’elle implique de la négation du respect de l’individu dans notre société.

Les non réponses du MEN ne sont pas innocentes. Il se prépare sans concertation toute une refonte de L’AIS dont le non recrutement de collègues (500 postes vacants à la prochaine rentrée) n’est que la partie appa­rente de l’iceberg.

Alors, réveillons-nous, s’il est encore temps...

Alain BRABAN

Président de I’AFPS