Dimanche 20 mai 2018

Statut Psy-EN/Concours Psy-EN

FORUM DE DISCUSSIONS

Déontologie

Congrès, colloques, conférences

Vie associative

Vie internationale

Publications

Contributions des partenaires

Textes Officiels

Liens

EXPRESSION LIBRE

Agenda

La boîte à sigles

Archives

Annonces, Parutions

Des praticiens s’interrogent...

vendredi 24 novembre 2017


COMPARAISON WISC-V ET AUTRES TESTS
NB / les avis sur ce forum n’engagent que les auteurs.


Bonjour à tous,
Je viens de réévaluer 2 élèves avec le WISC-V pour leur sortie de l’école élémentaire : le 1er est en ULIS école et le 2ème en CM2 avec AVS (il présente des troubles du spectre autistique).

Pour le 1er : On passe d’un QIT à 53 à un QIT de 70
Avec des notes très proches dans certains subtests :
Au WISC-IV Cubes 9 Similitudes 4 Compréhension 1
Au WISC-V Cubes 8 Similitudes 3 Compréhension 3

Pour le 2ème : de 52 à 72,
Même remarque concernant les notes :
Au WISC-IV Cubes 9 Similitudes 7 Compréhension 2
Au WISC-V Cubes 8 Similitudes 6 Compréhension 3

Dans les 2 cas l’indice Visuospatial à 89 fait augmenter le QIT. On ne mesure plus la même chose. Je me pose la question des commissions MDPH qui devront se positionner sur des bilans avec des WISC-IV et des WISC-V et sans toujours de psychologue présent et/ou sensibilisé à ces différences.

Bien cordialement,

Jacqueline


Bonjour,

J’utilise le wisc V après avoir utilisé le K ABC 2.
Les 2 tests me paraissent tout à fait en accord.
Marie


Bonjour à tous,
Je me permets de participer à cette conversation, pour confirmer vos propos concernant une surévaluation des résultats ; j’avais procédé à un bilan pour une élève il y a 18 mois, avec le Wisc4. Une psychologue en libéral en a fait un récemment avec le Wisc5, et les résultats sont meilleurs, au point que selon les "anciens" critères d’orientation pour la Segpa, cette petite ne serait plus orientable ! Pourtant, son besoin est là...
Si cela s’avère une réalité, il sera nécessaire de prévenir les commissions (CDOEA et MDPH), de veiller à modifier leurs critères, non ?
Laurence
Psychologue de l’Education


Bonjour à tous,

Une des réponses est effectivement dans ta réponse, Laurence. Le QIT ne s’établit qu’à partir de 7 subtests : similitudes, vocabulaire, cubes, matrices, balances, mémoire des chiffres et code (cf : page 17 du manuel d’interprétation). Du coup, pour ma part, je n’ai pas observé ces différences dont vous parlez, mais je vais y être particulièrement vigilante.
J’effectue l’analyse quantitative sur la plateforme Q-global que je trouve assez pratique, et qui prend donc en compte les bons subtests principaux, pour calculer le QIT.

Bonne semaine,
Isabelle


Bonjour à tous,

Les critères ont évolué et le calcul du QIT avec 7 indices au lieu de 10 est moins pertinent. C’est logique de constater des différences.

Cependant, je trouve qu’avec les enfants déficients intellectuels, ce bilan m’apporte plus d’éléments dans la mesure où il n’y a plus d’effet "plancher" comme avec le WISC IV. Je fais passer systématiquement les 10 subtests principaux, ce qui me permet d’avoir une efficience dans les 5 indices et je fais les analyses complémentaires pour déterminer les échelles non verbale, aptitude générale et compétence cognitive.

Il me semble que ce test donne moins d’importance à un QIT qui n’est pas forcément pertinent, surtout quand les résultats sont hétérogènes. on va peut-être vers la fin du calcul d’un QIT, ce qui me semblerait plutôt une bonne chose.

Annie, psy EN





Disponible en téléchargement


wisc-v-v2.0.pdf
Type : PDF (329.1 ko)
Mis à jour le : vendredi 24 novembre 2017






forum

  • Des praticiens s’interrogent...  
    | par SIAR-TITECA Manick |  21 mars 2018

     

    Bonjour.
    Je participe aux commissions MDPH de ma région et vos remarques sont tout à fait pertinentes d’où l’importance au-delà des chiffres de bien étayer vos rapports parce qu’effectivement au-delà des chiffres ce sont les interprétations et vos conclusions qui feront la différence. N’hésitez pas à mettre en gras que la passation a été faite avec le WISC V ainsi cela va attirer forcément le regard puisqu’en effet : nous nous retrouvons à étudier des bilans WISC IV et WISC V.
    C’est un message que j’ai déjà eu à faire passer aux autres psychologues de mon secteur qui utilisent le wisc V. Je vous invite à vous rapprocher des directeurs de MDPH et des responsables CDOEA (généralement dans les bureaux de l’ASH) afin qu’ils puissent être vigilants.
    Par contre il est vrai que l’analyse avec le WISC V offre un regard sur l’enfant plus intéressant.


  • Des praticiens s’interrogent...  
    | par Perez muriel |  30 novembre 2017

     

    Ce document « wisc v pour les nuls » paraît intéressant mais je ne trouve pas d’information sur les sources de cet écrit. Quelqu’un sait qui est Nicolas Lézé ?


  • Des praticiens s’interrogent...  
    | par bleton |  27 novembre 2017

     

    Entièrement d’accord avec le dernier message.
    Et oui, attention. Le QIT se calcul avec 7 subtests .
    Et puis ce qui compte ce n’est pas le QIT, c’est les résultats aux différents subtests. Et les aspects cliniques.
    Je trouve bien plus intéressant le WISC V
    Annelise