Wednesday 28 October 2020

COVID-19 Ressources et Conseils

Concours Psy-EN , statut et missions

FORUM DE DISCUSSIONS

Déontologie

Congrès, colloques, formations

Vie associative

Vie internationale

Publications

Contributions des partenaires

Textes Officiels

Liens

EXPRESSION LIBRE

Agenda

La boîte à sigles

Archives

Annonces, Parutions

Offres d’emploi

Vous êtes ici : Actualités >

Demande d’audience du groupe des 10 au Ministre

mardi 19 mai 2020


AEPU Association des Enseignants-Chercheurs de Psychologie des Universités
AFPEN Association Française des Psychologues de l’Éducation nationale
APsyEN Association des Psychologues et de psychologie dans l’Éducation nationale
FFPP Fédération Française des psychologues et de Psychologie
SFP Société Française de Psychologie
SE-UNSA Syndicat des Enseignants - UNSA
SGEN-CFDT Syndicat Général de l’Éducation nationale-CFDT
SNES-FSU Syndicat National des Enseignements du Second Degré - FSU
SNP Syndicat National des Psychologues
SNUipp-FSU Syndicat National Unitaire des Instituteurs Professeurs des Écoles et PEGC-FSU

Paris, le 27 avril 2020

Objet : Demande d’audience du groupe des 10

Monsieur le Ministre de l’Éducation nationale,

Comme vous le savez, le groupe que nous représentons, rassemble à la fois des
associations et des organisations syndicales et est particulièrement attentif à la place de la psychologie à l’École et au positionnement des psychologues de l’Éducation
nationale. La diversité de sa composition nous permet d’avoir une appréciation assez
précise de la manière dont les effets du confinement et de la pandémie se font sentir
dans les familles et les établissements.

La crise sanitaire que nous traversons depuis des semaines affecte les élèves, leurs
familles et l’ensemble du personnel de l’Éducation nationale. Les difficultés familiales,
économiques, de santé, les angoisses existentielles, les incertitudes et les inquiétudes quant à l’avenir, peuvent déstabiliser profondément chacun. Cette crise, sans précédent, aura des effets psychologiques et sociaux variables selon les personnes, leur contexte , leurs vulnérabilités et l’aide qui aura pu leur être ou non apportée, pendant la période de confinement.

Le recours à des modalités d’enseignement à distance a montré ses difficultés et
ses limites. Pour réduire le risque d’un creusement des inégalités, les familles les plus fragiles ou démunies socialement nécessitent une vigilance et un lien accrus.

Les psychologues de l’Éducation nationale, dans le cadre de leurs missions et du
respect des règles déontologiques en vigueur dans la profession, accompagnent depuis le début de cette crise les enfants, leurs familles, les enseignants et les équipes des écoles et des établissements et sont en lien avec les équipes d’encadrement.

La période de déconfinement et de réouverture des établissements scolaires
s’annonce non sans craintes quant aux risques sanitaires encourus tant par l’ensemble des personnels que par les élèves et les familles. Dans ce contexte, il sera nécessaire et incontournable de permettre à chacun de donner du sens et de partager son vécu des semaines précédentes pour pouvoir renouer avec les apprentissages et la vie collective, dans un climat sécurisant et bienveillant.

Les psychologues de l’Éducation nationale, de par leur formation spécifique,
dans le cadre des équipes pluri-professionnelles et en lien avec les structures de
protection de l’enfance, sont en mesure d’apporter des éléments utiles permettant
d’appréhender cette période de déconfinement progressif. Professionnels de l’entretien psychologique et de l’écoute, du repérage des répercussions psychiques possibles, notamment celles dues à la montée des tensions intra familiales et de la participation à l’analyse des situations de crise, ils sont personnels ressource auprès des équipes d’encadrement et des équipes éducatives pour prendre part à la réflexion sur des stratégies à adopter, afin d’accueillir adultes et enfants de retour dans les établissements scolaires.

Il nous semble important que les associations et les élus-es des organisations
représentant les psychologues de l’Education nationale, soient consultés-es au niveau académique, départemental et local pour la mise en place des modalités d’accueil des élèves et des équipes, au retour du confinement et sur le plus long terme dans la prise en charge des difficultés qui se manifesteront.

Au nom du groupe des dix organisations de psychologues de l’Education
nationale, nous sollicitons donc dans ce cadre de discussions, la possibilité d’être
auditionnés rapidement, comme nous l’avons été à propos du rapport sur l’orientation.

Dans l’attente de vous rencontrer, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Ministre, nos respectueuses salutations.

Le groupe des 10