Jeudi 26 avril 2018

Statut Psy-EN/Concours Psy-EN

FORUM DE DISCUSSIONS

Déontologie

Congrès, colloques, conférences

Vie associative

Vie internationale

Publications

Contributions des partenaires

Textes Officiels

Liens

EXPRESSION LIBRE

Agenda

La boîte à sigles

Archives

Annonces, Parutions

{{Conférence Internationale des ONG de l’UNESCO : Culture et cultures . Comment réconcilier universalité et diversité ?

du 12 au 14 décembre 2012 .

mercredi 9 janvier 2013


Conférence Internationale des ONG de l’UNESCO :
du 12 au 14 décembre 2012


« Culture et cultures « Comment réconcilier universalité et diversité ?

Trois membres du CA de l’AFPEN ont répondu à l’invitation de Jean Claude Guillemard, représentant l’ISPA en tant qu’ONG affiliée à L’UNESCO.

C’est sur ce thème ambitieux et maintes fois discuté que se sont ouvertes les trois journées biennales, qui permettent au comité de liaison des ONG de l’UNESCO d’etre élu, ainsi que d’élire le président de ce comité de liaison.

Durant trois jours de Conférence plusieurs intervenants se sont succédés à la tribune pour partager leurs positons, réflexions, et leur implication sur ce thème.

Des ateliers ont travaillé à des suggestions quant à la réalisation de projets sur la culture et la diversité. Enfin des élections ont eu lieu afin d’élire un nouveau comité de liaison et son président. Le contenu de certaines résolutions et directives de l’UNESCO a été débattu et voté.
C’est Alain Mabanckou qui été chargé de la conférence d’ouverture. Il est né à Pointe Noire au Congo, où il passe son baccalauréat, puis poursuit ses études en France à Paris Dauphine. Ecrivain il obtient le prix Renaudot en 2006 et devient professeur de l’Université de Californie en 2007. Il se présente donc comme le résultat de la culture de trois continents. Il parle de l’enrichissement de l’une par l’autre de façon égale et réciproque. Son intervention insiste sur la réconciliation des cultures, leur richesse mutuelle, se complétant hors de tout classement et compétition. Une « standing ovation » lui fut rendue.
Le reste de la journée a eu un caractère administratif consacré à différents rapports qui font la vie d’une association.

La seconde journée s’est ouverte sur un travail en deux ateliers :

1) Culture et Education

2) Culture et sciences.

Les participantes du CA de l’AFPEN se sont intéressées à l’atelier N°1.

Madame Catherine Deremble, Présidente de la commission pragmatique mixte dialogue entre les cultures pour la paix, est la première intervenante de cet atelier.
Comment passer de la culture d’un groupe singulier nécessaire au développement de chacun, à l’accession de la culture de l’autre et au caractère universel de la Culture ?

Madame Rina Dupriet du groupe de travail du comité de liaison sur l’Education pour tous et élue de la mairie de Buck, décrit une tentative de mise en place de la culture et l’éducation pour tous, dans le respect et la connaissance de chaque culture.

Madame Silja Fischer secrétaire générale du conseil international de la musique, qui regroupe des associations musicales de 29 pays européens, est la troisième intervenante.
Elle insiste sur le fait d’incorporer la musique dans tout type d’éducation tel que : la thérapie par la musique ,la médecine et la musique, la musique et les enfants aux besoins spécifiques…Elle cite diverses expériences à travers le monde Brésil, Pacifique, Asie, USA ,qui ouvrent le champ de la confrontation positives de diverses culture musicales indépendantes de critères habituellement discriminants.
Une synthèse des deux ateliers Culture et Education, Culture et Science a été donnée dans la matinée suivante.

En plénière Monsieur Bandarin sous directeur général de l’Unesco pour la culture, donnera une conférence sur le thème : Culture et Développement ; en vidéo conférence avec Monsieur Adama Traoré de la Fédération internationale des coalitions pour la diversité culturelle, de Bamako au Mali. Il sera donc possible d’intervenir dans le débat.
Il pose la question dérangeante de ce que certaines cultures pourraient être un frein au développement d’un pays et/ou des individus vivant cette culture.

La troisième journée le reprend rapport du travail des commissions. Les contenus des interventions des conférenciers des pôles Culture et Education et Culture et Sciences seront discutés en assemblée générale.

Quelques mots du rapport Culture et Sciences :

Madame Michèle Descolonges, sociologue Présidente de l’association Sciences, Technologie et Société. Elle rappelle le scénario du film : Fahrenheit 421 avec la question : La Science tuera-t-elle la Culture ?

Monsieur Federico Carvalho, Physicien, Président des travailleurs scientifiques du Portugal, intervient également. Les interventions sont riches ainsi que les discussions sur l’éthique au niveau de la science et de ses avancées. Une question pertinente de cet intervenant : quel est l’intérêt de la science pour celui qui chaque jour doit faire des Kms pour se procurer de l’eau ?

Après ce rapport de commission foisonnant de questions plus que de réponses, tenant autant à la culture qu’a l’éthique, il se dégageait de cette conférence une énergie propre à ceux qui tentent l’ouverture et le dialogue avec les cultures dans la différence.
Les ONG membres de l’UNESCO entendent bien poursuivre leur engagement dans le registre de l’Education pour Tous, nécessaire à l’enrichissement culturel de chacun.

Rosène de Saint Hilaire. Relations AFPEN/ISPA ; 20 décembre 2012