Vendredi 20 avril 2018

Statut Psy-EN/Concours Psy-EN

FORUM DE DISCUSSIONS

Déontologie

Congrès, colloques, conférences

Vie associative

Vie internationale

Publications

Contributions des partenaires

Textes Officiels

Liens

EXPRESSION LIBRE

Agenda

La boîte à sigles

Archives

Annonces, Parutions

AFPEN !

mercredi 22 octobre 2014

A l’occasion de son XXè congrès qui vient de se tenir à Arcachon au mois d’octobre, l’AFPS a voté une motion importante, chargée de sens pour ses adhérents. En effet cette motion modifie le nom de l’association. Est donc née l’AFPEN, Association Française des Psychologues de l’Education Nationale.



Ce processus est l’aboutissement non seulement d’un fonctionnement démocratique associatif puisque c’est le vote d’une motion au congrès de Dinan, il y a six ans qui en est l’origine, mais aussi et surtout d’un long travail de réflexion, d’analyse sur notre identité professionnelle.
L’AFPS en changeant de nom maintient son désir d’être associée à l’éducation nationale, et tient à montrer son appartenance à l’institution.
Les psychologues de l’éducation nationale du premier degré continuent à affirmer ainsi leur demande de reconnaissance comme psychologues.

Dotée d’une structure identique l’AFPEN a strictement le même objet, les mêmes buts et missions que l’AFPS qu’elle remplace : toutes questions relatives à l’exercice, à la défense et à la promotion de la psychologie scolaire. Elle compte parmi ses adhérents exclusivement des psychologues exerçant en maternelle ou dans le premier degré des établissements publics d’éducation.
Nous espérons que cette nouvelle dénomination permettra d’affirmer plus encore notre identité professionnelle, nos fonctions et nos missions.

L’AFPEN gardera la ligne de conduite forte qui a construit et solidifié l’AFPS : le positionnement et la démarche générale de l’AFPEN seront donc nourris par deux valeurs humanistes fondamentales, l’ouverture et l’échange. L’association se présente comme garante d’un lien et d’une volonté d’échange et de réflexion entre ses adhérents et les professionnels de la psychologie.
J’ajouterai à ces deux notions celle de professionnalisme ; en soutenant la recherche, en assurant la formation et l’information de ses adhérents, en encourageant toute activité susceptible de faire connaitre et reconnaitre la psychologie scolaire par un public de plus en plus étendu, l’AFPEN continuera la ligne de l’AFPS.

Le nouveau logo prend, lui aussi, le parti de la création d’une identité marquante, d’un symbole « psy ».









forum

  • AFPEN !  
    15 décembre 2007

     

    Pourquoi changer de nom si c’est pour continuer à évoquer , je vous cite (7ème ligne) : " défense et promotion de la "psychologie scolaire", tiens donc il existe donc une psychologie spécifique à l’école...je pense que non, il existe tout simplement une psychologie de l’enfant qui englobe son vécu à l’école.

    • AFPEN !  
      | par GARCIA |  27 décembre 2007

      Tiens donc, il existe "une" psychologie de l’enfant ?

      • AFPEN !  
        6 avril 2008

        Je vous laisse le droit d’en éprouver le doute quant au nombre, mais il n’y a pas de psychologie scolaire.

    • AFPEN !  
      | par Eric DROUET |  15 avril 2009

      Il existe bien entendu une psychologie scolaire car il y a une spécificité du terrain scolaire, en particulier dans l’évident domaine des troubles des apprentissages et dans les modalités psychopédagogiques de leur prise en charge.

      Eric DROUET

      • AFPEN !  
        | par Une psy qui passait par là |  18 juin 2009

        Avant de revenir exercer dans l’éducation nationale en tant que psychologue (scolaire, de l’EN, je ne sais de quel qualificatif il conviendrait d’user d’autant que moi je suis clinicienne de formation) j’ai exercé en milieu carcéral : je n’affirmerai pas qu’il existe "une psychologie carcérale", bien que l’incarcération puisse provoquer et/ou révéler des troubles psychopathologiques. Je ne comprends pas, moi non plus, cette expression de "psychologie scolaire". Et pourquoi donc dès lors, si l’on s’en tient au précédent message, n’avoir pas rebaptisé l’association "Association française des psychopédagogues de l’éducation nationale ?".

        • AFPEN !  
          | par un autre psy qui passait |  19 juin 2009

          psychologue, cette dénomination n’est elle pas suffisante en soi ? le qualificatif éventuel et non obligatoire détermine le milieu d’exercice...

      • AFPEN !  
        | par Une psy qui passait par là |  18 juin 2009

        L’incarcération provoque et/ou révèle des troubles psychopathologiques, pourtant il n’existe pas de "psychologues pénitentiaires" ni de "psychologie carcérale". Cette expression de "psychologie scolaire" est effectivement, je crois, assez malheureuse. D’ailleurs, si l’on s’en tient à la réponse précédente, on pourrait se demander pourquoi l’association n’a pas été rebaptisée "Association des psychopédagogues de l’éducation nationale".