Dimanche 18 novembre 2018

Statut Psy-EN/Concours Psy-EN

FORUM DE DISCUSSIONS

Déontologie

Congrès, colloques, formations

Vie associative

Vie internationale

Publications

Contributions des partenaires

Textes Officiels

Liens

EXPRESSION LIBRE

Agenda

La boîte à sigles

Archives

Annonces, Parutions

9ème Journée de psychologie en milieu scolaire Rennes

mercredi 3 mai 2006

Vendredi 29 septembre 2006
Université de Rennes 2



9ème Journée de psychologie en milieu scolaire

PDF - 1.5 Mo
journal rennes
PDF - 519.6 ko
Plaquette et bull d’inscription

.

La tribune

Le recteur Carpentier (au centre) , le Président de l'Université Rennes 2 et la présidente de l'AFPS Bretagne .

JPEG - 40.5 ko
L’assistance

          
Organisée par l’AFPS Bretagne
(Association Française des Psychologues Scolaires région Bretagne)
Et le LCPPC
(Laboratoire de Cliniques Psychologiques, Psychopathologie et Criminologie)
De l’université Rennes 2

L’ENFANT MIROIR NARCISSIQUE DE L’ADULTE ?
Identifications et idéalisations dans l’éducation des enfants

          

Vendredi 29 septembre 2006
Université de Rennes 2

          

Dans une époque où le consensus social sur l’éducation des enfants est fragilisé par le recul idéologique des grandes institutions éducatives (l’école, le parcours religieux, la disparition du service militaire), la responsabilité morale et sociale d’éduquer les enfants se concentre fortement sur la famille. La famille a tendance elle-même à être réduite aux relations parents-enfants.
Le surinvestissement affectif de l’enfant analysé jadis par l’historien Philippe Ariès comme l’une des caractéristiques de la modernité occidentale, trouve là sa continuité et peut-être sa limite. On constate que l’enfant d’aujourd’hui
est fortement déterminé par ce que le psychologisme ambiant dénommera le « désir parental », avec ce que ce désir peut comporter d’aspects « narcissiques » autant qu’ « oedipiens ».
Des phénomènes actuels nous interrogent en ce sens :
- la fétichisation de l’enfant par les parents et le retournement de l’enfant-objet non en enfant-sujet mais en enfant-tyran dont les parents deviennent l’objet ; la référenciation précoce de l’enfant d’âge scolaire au modèle prégnant de l’adolescent (émergence des « pré-adolescents », phénomène des « lolitas », désignations nouvelles : « enfant adultisé », « enfant parentisé ») ;
- l’exacerbation narcissique de l’enfant dont témoigneraient ces formes sociétales de l’enfance et qui pourrait aussi jouer un rôle dans bon nombre de violences enfantines contemporaines.
En écho à ces transformations du lien éducatif qui bouleverseraient les places et les rapports parents-enfants, on pourrait faire un parallèle avec notre sensibilité sociétale accrue aux phénomènes d’abus sexuels sur enfants et de pédophilie, qui traduirait le risque perçu d’une dérive incestuelle des rapports parents-enfants et le fantasme sous-jacent d’un enfant-miroir (et non plus seulement « objet ») dans lequel pourrait se perdre une parentalité poussée aux limites de sa dimension imaginaire au détriment de sa fonction symbolique d’éducation.
Il importe d’analyser les processus et les effets de cette inflation sociale de la « parentalité » dans ses formes contemporaines, et d’en dégager des éléments de compréhension, voire de pratiques éducatives qui prennent acte de cette nouvelle configuration sociale.
On peut en repérer l’émergence dans le regain actuel d’une réflexion sur le lien familial, sur son rôle plus globalement par rapport au lien social, et sur le fondement institué/instituant de ce lien ; et dans le souci très contemporain de penser des « aides à la parentalité ». Que signifient ces préoccupations nouvelles ou renouvelées ? En quoi peuvent-elles contribuer à (re)positionner la dimension de responsabilité inhérente à tout processus éducatif ? Comment penser et agir des pratiques éducatives qui intègrent ou réintègrent cette dimension, très souvent confondue avec l’exercice d’un rôle de soin (cf. le développement de « l’éducation parentale ») ou avec une prise de conscience citoyenne (cf. le retour de l’éducation civique des parents autant que des enfants) ? Quels réinvestissements dans le travail du psychologue, en particulier dans le milieu scolaire


CONFERENCES

Serge Lesourd
Psychanalyste, Professeur de Psychopathologie clinique - Université Louis Pasteur - Strasbourg Directeur du Laboratoire de Psychologie : « Famille et Filiation » Les narcissismes et leurs formes contemporaines


Geneviève Djénati

Thérapeute familiale, ex psychologue Education Nationale, vice - présidente de Psyfa (psychanalyse et famille), psychologue clinicienne, ancienne coordonnatrice de la formation DEPS à Paris V
Narcisse et Œdipe vont à l’école...

Word - 42 ko
Doc Geneviève Djénati
Word - 30.5 ko
Doc Geneviève Djénati
Word - 31.5 ko
Doc Geneviève Djénati

Loïck Villerbu
Professeur de psychopathologie et Criminologie, directeur du Laboratoire de Cliniques Psychologiques, Psychopathologie et Criminologie Université Rennes 2 et de l’Institut de Criminologie et Sciences Humaines
L’adulte en miroir de l’enfant : psychocriminologie des enjeux narcissiques référentiels de la convoitise


COMMUNICATIONS

Claude Bouchard, maître de conférences, université Rennes 2, membre du Laboratoire de Psychopathologie et Cliniques Criminologiques et de l’Institut de Criminologie et Sciences Humaines (ICSH) Université Rennes 2
« Enfant tyran, enfant souffrant. A propos d’un cas de jeune adolescent. »
Claire Hammerville Assistante sociale ITEP
« Lorsque l’enfant est pris en charge en institution, quel accompagnement pour les parents ? »

Laurent Le Bihain, psychologue, Unité pour enfants surdoués en difficultés, service hospitalo-universitaire de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent Rennes
"Enfants surdoués en difficultés : compétences et inhibitions. Pour une prise en charge globale."

Véronique Le Mézec, Psychologue Education Nationale
« L’élève merveilleux - travail sur la relation de l’enseignant à l’élève »

Armel Mandart, Psychologue CPEA
« La question de la révélation de l’inceste »
Pierre Merle, Professeur de sociologie - IUFM de Bretagne
« L’humiliation des élèves. Ethnographie d’une pratique anti - éducative »

Laurence Mousset Libeau, formatrice, responsable des études et recherches du Laboratoire de Psychopathologie et Cliniques Criminologiques et de l’Institut de Criminologie et Sciences Humaines (ICSH) Université Rennes 2 en collaboration avec des psychologues de l’Education nationale
"Autour de l’estime de soi : responsabilités éducatives et cadres institutionnels"

Laurence Nadal Arzel, psychologue, psychanalyste, docteur en psychologie
"Narcissisme en négatif et effondrement identitaire chez un enfant présentant des troubles du comportement agressifs dans le milieu scolaire"

René Péran, Médecin directeur CAMPS - CMPP, Psychanalyste, membre du Quatrième groupe
Demandes et « processus psychiques »

        

inscriptions à adresser
AFPS Bretagne

Françoise PLISSONEAU

Malabry

44130 FAY DE BRETAGNE

Tél. 02 40 87 41 14

mél : afpsbretagne@yahoo.fr


Tarifs jusqu’au 10 septembre 2006

(au-delà de cette date ajouter 8 €)

30 € non-adhérents AFPS

20 € adhérents AFPS
(joindre photocopie carte d’adhérent).

12 € sans emploi ou étudiants non salariés
(joindre photocopie carte d’étudian)

60 € professionnels
au titre de la formation continue